Menu

Bilan d’une année de photographe rythmée par une pandémie

Nous sommes en novembre 2020, et je pense que c’est une période idéale pour faire le bilan de l’année. Je ne voulais pas attendre le mois de décembre car en ce moment, à cause du confinement, j’ai le temps d’écrire des articles. En effet, il est possible que nous soyons déconfites en décembre et que les séances photo reprennent à l’arrivée de Noël !

En début d’année 2020, j’ai commencé à revoir mes objectifs et ma stratégie. Cela m’a permis d’avoir un très beau chiffre d’affaires malgré la basse saison. En effet, habituellement je ne fais pas beaucoup de séances photos entre janvier et février. D’après les prévisions sur les années précédentes, cela annonçait une année très fleurissante pour mon entreprise. J’allais pouvoir battre tous les records ! Avoir sa propre entreprise, c’est un peu comme un jeu pour moi. J’adore le challenge, et pouvoir vivre de ma passion est un but ultime car pour moi la photographie est une vocation.

Suite à ce début d’année prometteur, arrive le premier confinement. En mars 2020, j’ai écrit un premier post à propos des conséquences du virus sur mon activité. L’impact était tellement important que je n’aurais jamais pensé qu’on puisse être à nouveau confiné. En octobre 2020, lors de l’annonce du second confinement, j’ai compris quelque chose à propos du confinement : ils seront probablement réguliers en 2021. En effet, je pense que les confinements seront monnaie courante jusqu’à ce que toute la population soit touchée ou qu’un vaccin puisse stopper la propagation du virus. Le bilan 2020 allait être piquant !

Le deuxième confinement m’empêcha donc à nouveau de faire quasiment toutes les séances photo avec les particuliers (ma clientèle). Avant l’annonce du deuxième confinement, j’ai mis en place une offre spéciale de Noël pour que mes clients puissent offrir des cartes cadeaux à Noël pour réaliser des séances photo en 2021. C’est un pari risqué compte tenu de l’évolution de la propagation du virus. J’ai tout de même décidé de tenter le coup, me disant qu’il y aura sûrement quelques mois de répit en 2021 pour faire des photos…

Le bilan 2020 niveau finance

Parler d’argent n’a jamais été tabou pour moi. C’est pourquoi j’ai laissé les chiffres sur les courbes. Si cela peut inspirer d’autres photographes j’en serais ravie !

chiffre d'affaires en 2020

De nombreux shootings reportés et/ou annulés

6 mariages reportés en 2021
2 baptêmes reportés en 2021

Plusieurs évènements ont été reportés en 2020 entre les deux confinements. Des dizaines de séances photo ont été récupérées très vite à la fin du premier confinement en mai 2020. C’est comme si mes clients avaient un pressentiment qu’il fallait faire vite ! Mon chiffre d’affaires a d’ailleurs fait un bond sur la période mai-juillet, laissant le mois d’août complètement vide alors que c’est normalement l’un des plus gros mois de l’année.

J’ai également eu des annulations de mariages car les plannings ont été complètement chamboulés. De plus, beaucoup de mes séances photo de grossesse se sont transformées en séance photo de bébé uniquement.

A la rentrée, en septembre et octobre, les choses sont revenues à la normale. Ca n’a pas duré… Nouveau coup de massue en novembre à cause du deuxième confinement. J’ai seulement pu faire quelques photos pour des entrepreneurs.

Des dépenses toujours plus nombreuses

statistiques dépenses 2020

 

Avec les impôts qui tombent tous les 3 mois, ma courbe du bénéfice a du mal à rester dans le positif, notamment lorsqu’on sait que j’ai plus de 12.000€ de charges en un an.

Au niveau des dépenses justement, je ne suis pas surprise de voir que les impôts (cotisations sociales…) représentent 50% de mes charges (sans compter la TVA de 20%).

Cette année j’ai aussi embauché une stagiaire pendant plusieurs mois ainsi qu’une rédactrice, ce qui a fait gonfler la facture. Pour la fin de l’année, je compte faire appelle à une graphiste/webdesigner et une développeuse pour améliorer certains aspects de mon site. Tout ça un coût !

Cette année, je n’ai quasiment pas fait de publicité, contrairement à 2019, mais ça n’a pas été un problème.

Je pense qu’avec ce camembert, mes clients vont pouvoir mieux comprendre pourquoi les photographes sont « si chers ». Et oui, ce n’est pas juste pour le plaisir que je vends des séances photo à 500€…

provenance des prospects

 

 

Concernant la publicité, je ne me suis pas non plus inscrite sur un site partenaire ou une plateforme de mise en relation. J’ai vraiment misé sur le référencement naturel de mon site et le bouche à oreille.

Au niveau du matériel, j’ai acheté un nouvel appareil photo à 2700€ car les miens commençaient à se faire vieux.

Bilan 2020 : une activité en croissance malgré la crise

Par rapport à 2019, mon nombre de clients n’a pas augmenté, il est toujours aux alentours de 125 clients. C’est simplement le panier moyen qui a augmenté, grâce à ma nouvelle stratégie.

Pour conclure, malgré des mois plus difficiles que d’autres, mon activité reste croissante. Je garde donc que le positif en me disant que tout cela annonce que du bon pour les années à venir !

Découvrez d’autres articles à propos du coronavirus

Formulaire de contact